• OPetitBOnheur64

Happy Birthday O Petit BOnheur ! Chambres d'hôtes et ferme bio entre Pau et Biarritz, en Béarn

Mis à jour : mai 3




En cette période de confinement en mode #slowlife   liée au Covid19, c'est l'heure pour O Petit BOnheur, de profiter de ce moment pour voir le côté positif de la chose et comme promis, depuis un moment, démarrer le blog OPB tout en fêtant les 1 an du début de l'aventure OPB !


Changer de mode de vie, s'improviser professeur de 6ème, mettre entre parenthèse les formations , planter, cuisiner et adopter plus que jamais le mode Slowlife, çà on gère, quant à l'histoire autour du virus, çà, on digère !

Et nous avons une pensée toute particulière pour vous, pour nos amis, pour nos clients, pour tous les citadins, ceux qui doivent tourner en rond entre quatre murs, dans un appartement, en famille ou solo, oui, tout doit être compliqué, très compliqué à vivre , nous imaginons bien.

C'est vrai que nous sommes conscients d'être parmi les plus privilégiés, nous, habitants de la campagne...En effet, nous pouvons sortir dans les prés, marcher, continuer nos activités agricoles, juste respirer et profiter de la nature environnante. Et celà, c'est une réelle chance !

Si seulement nous pouvions vous recevoir pour vous faire découvrir notre vie au quotidien, vous inviter pour boire une tisane de notre jardin, pour déguster un bon verre de vin de notre région, un Jurançon, au hasard, partager quelques moments... mais en ces temps, rien n'est possible.

Alors il nous reste du temps pour se recentrer, n'est-ce pas ?


Alors nous avons décidé plus que jamais, d'aller à votre rencontre via les réseaux sociaux, via internet. Notre histoire , c'est avant tout une histoire de changement de vie, l'envie de partager cette aventure avec vous, vous faire découvrir nos débuts en famille, du passage d'une vie Parisienne à une vie à la campagne, vous donner l'envie d'oser, de vous éloigner des villes et de foncer vers un projet qui vous tient à coeur.

Nous prenons beaucoup de plaisir à échanger via Instagram sur notre compte OPetitBOnheur64 et sur Facebook, alors surtout restez connectés à nous !


Cette année 2020, O Petit Bonheur, avec ses chambres d'hôtes de charme , sa suite, son hébergement insolite, ses bivouacs, sa piscine et sa ferme bio, est comme beaucoup d'entre vous, en plein tournant !


Puisque nous avons du temps pour réfléchir entre deux plantations, entre deux cahiers de devoirs et du bricolage, alors l'heure est à la création d'un nouveau site internet et d'un blog , afin de rester en lien avec vous au travers de nos stories et de nos posts. Ainsi vous pouvez suivre l'évolution du jardin, de nos abeilles, des travaux de rénovation et découvrir notre région avec ses jolis coins, ses bons spots ou ses personnes peu ordinaires, si intéressantes, pleine de surprises, que nous souhaitons vous faire rencontrer.


Alors reprenons depuis le début pour bien comprendre l'aventure O Petit Bonheur !


En 1650, la famille Bacqué-Larrouy habitait déjà cette maison, à Ogenne-Camptort à 2mn de Navarrenx, au coeur du béarn dans les Pyrénées Atlantiques. Il y avait du monde ici, qui travaillait dans les champs, dans les vignes, à cette époque, une vingtaine de personnes, d'après nos grands-parents.

Imaginez- vous que la dernière épidémie en Béarn date de 1652 ! Ce qui voudrait dire que peu de temps après la construction de la maison , il y avait la peste qui décimait une grande partie de la population de cette région. Mais apparemment, chez nous, ils ont résisté !


Cette ferme comme beaucoup d'autres, vivait en parfaite autonomie, une ferme à l'image des fermes d'avenir de notre génération (car nous n'avons rien inventé ! Les techniques de permaculture actuelles sont remises au goût du jour, disons-le ). Nous avions tout sur l'exploitation, un vrai modèle :

- des sources pour boire, alimenter le lavoir, se laver, arroser les champs

- du bois pour se chauffer, pour cuisiner, pour construire les charpentes, pour créer du mobilier, des escaliers, pour faire des cuves, des tonneaux pour le vin, des outils

- des vignes pour boire  et vendre son propre vin

- des cultures de céréales diverses, blé, maïs, orge

- des fruits (beaucoup de pommiers pour faire du cidre, très réputé sur les communes autour de Navarrenx) et de nombreuses variétés de légumes

- des animaux, vaches pour le lait et pour le fromage, moutons, cochons, pour la viande, lapins, canards, poules . Des chevaux, pour le labour et les travaux agricoles, pour la chasse, pour aller au marché de Navarrenx et depuis toujours pour le loisir et pour les concours hippiques . Des animaux domestiques comme des chats, des chiens ( de race Montagne des Pyrénées) et ... plus sauvages, des abeilles pour le miel, car déjà, nous avions des ruches !


Le domaine O Petit BOnheur a souhaité de valoriser ses 25 Ha de terres en Béarn, en maraîchage , en arboriculture, plus particulièrement en agroforesterie et le tout en bio ! Un objectif :

Faire revivre le domaine familial.


Nous avons fait le choix de l'organisme pour notre certification : ECOCERT pour son dynamisme, son professionnalisme et sa communication digitale, comme nous !

Nous sommes toujours en formation depuis Mars 2019, à Pau, au CIVAM Béarn, avec Yann et toute l'équipe, nous avons des interventions sur d'autres exploitations pour découvrir différentes techniques et différentes cultures, créer du lien, bref beaucoup d'apprentissage pour construire le projet du "Potager géant" pour nos hôtes et pour les courges bio (1 ha), ce qui n'est pas rien, destinées aux enfants dans les cantines. Donc beaucoup de travail, beaucoup de semis, beaucoup de plantations, beaucoup de récoltes, beaucoup d'heures à passer en laboratoire à éplucher, à cuire, à transformer, mettre en conserve et surtout un immense BONHEUR à la fin !


Il y a aussi les formations de la Chambre d'agriculture de Pau, indispensables à notre activité, comme les techniques de commercialisation, la stratégie de communication, de vente, les réseaux de distribution, le CERTIPHYTO, un certificat indispensable pour l'application de produits phytopharmaceutiques, passé cette année (et oui, même si on conduit nos cultures en bio, on doit passer ce certificat), sans parler de toutes les formations liées au tourisme, que nous aborderons dans un autre post.

Pour notre choix de culture et pour démarrer l'activité, il fallait faire une sélection de légumes et de plantes aromatiques habituées à pousser en Béarn et surtout chez nous.


Nous avons donc choisi deux axes de développement :


- cultiver un potager géant pour la table d'hôtes afin de tendre vers une auto-suffisance alimentaire, valoriser une grande partie de nos productions en les transformant en laboratoire.

- vendre le surplus via le réseau du Conseil Départemental des Pyrénées atlantiques,

" Manger Bio & Local ". Ainsi nous participons à notre niveau, au bien-manger dans la restauration collective. Suivis par la Chambre d'agriculture de Pau et par le CIVAM Béarn, nous avons de suite été séduits par cette démarche de développement durable, instaurée par le département. Le but est d'améliorer la qualité alimentaire en restauration collective avec les objectifs de la loi Egalim (20 % de produits bio et, au total, 50 % de produits de qualité et durables), de sensibiliser les consommateurs en expliquant l'intérêt de consommer bon, bio, proche de chez soi, de créer du lien entre les producteurs et les consommateurs (participer à des évènements au sein des établissements scolaires pour éduquer nos enfants).

Le potager de l'été 2019 était composé de 250 pieds de tomates, une centaine de poireaux, du chou-rave, chinois, radis, piments, oignons,  salades, pommes de terre, blettes, courgettes, aubergines et 850 plants de courges diverses .

Mais aussi nous avons planté des herbes aromatiques, originales pour la table d'hôtes et pour de la cuisine créative.

Connaissez-vous le cola végétal ?

C'est une plante vivace et qui libère une odeur qui ressemble au Coca- Cola. Parfaite pour concocter des desserts ou des boissons rafraichissantes. Elle pousse très bien chez nous et en effet elle est vraiment étonnante  ! Entre la sauge ananas, la verveine citronnée, la Mertensia maritima, au goût d'huitre prononcé, vous pourrez déguster un bon nombre de plantes hors du commun.




NOTRE TECHNIQUE :

Celle du paillage sur du fumier de cheval.


Nous avons choisi de ne pas travailler le sol, ou le moins possible.

Nous avons juste gratté la prairie car elle été installée depuis plusieurs années, une terre avec beaucoup d'argile en dessous, jamais traitée.

Le fumier de cheval que nous utilisons est récupéré chaque jours dans les boxes de nos chevaux et il vieillit 1 an en tas. C' est un allié précieux !

  • Il contient des minéraux, du potassium et de l'azote pour que les plantes grandissent

  • Il est riche en cellulose, ce qui permet d'aérer les sols un peu lourds

C'est un fertilisant organique naturel que nous récupérons !


Rien n'est jeté à OPB, nous sommes depuis très longtemps engagés dans cette démarche éco-responsable #zerodéchet  et ce, depuis des générations. Et tout a commencé au jardin !


Nous avons déroulé les boules de foin bio, perpendiculaires à la pente.

Pour la plantation, un pied de courge tous les mètres, nous avons écarté le foin, fait un trou, ajouté une pelle de fumier, planté et arrosé abondamment.

Le foin permet d'empêcher l'évaporation et c'est pour celà que nous avons pu l'an passé, conserver nos légumes et en produire plus .

Rappelez-vous, à cette période, nous étions en pleine sécheresse... C'était compliqué pour beaucoup d'agriculteurs dans les Pyrénées Atlantiques. Pour nous, le débit de la source n'étant pas suffisant à certains endroits, nous n'avions pas eu le temps d'installer un réseau d'irrigation, donc l'eau de la ville a été un complément, très onéreux mais indispensable pour ne pas perdre nos cultures.

Le foin était donc un avantage pour nos débuts, il est parfait pour rééquilibrer le sol apporter de la matière organique qui se décompose petit à petit, il protège la terre et laisse nos amies les bêtes vivre tranquillement sous terre et travailler sans être dérangées.


Cette année 2020, nous allons continuer cette méthode et nous vous transmettrons d'autres techniques que nous allons tester ces jours-ci car il nous faut nous adapter tous les jours.

Il nous reste encore beaucoup de graines à planter, beaucoup de plants,

800 encore, à faire grandir, pour pouvoir, on l'espère de tout cœur, déguster avec vous, tous ces bons produits !


A bientôt pour de nouvelles aventures !


Nathalie













DOMAINE O PETIT BONHEUR

2 chemin de Larrouy

64190 Ogenne-Camptort par Navarrenx

Nouvelle Aquitaine / FRANCE

Tel : 06-79-68-63-34

Chambre d'hôtes de charme

dans les Pyrénées

PAIEMENTS

Paypal, chèques, virements, espèces

  • Instagram
  • Facebook

Tous droits réservés @ Domaine O Petit BOnheur 2020-2023  

Mentions légales

  • White TripAdvisor Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon